Blockchain & développement

A l’origine développée pour la protection de transactions de crypto-monnaies

comme le Bitcoin, la blockchain laisse présager un changement radical dans l’économie digitale. Par sa capacité à garantir la confiance dans les transactions, la blockchain promet de transformer des activités impliquant des contrats et des tiers de confiance, comme les notaires, les registres cadastraux, la distribution d'énergie et des chaînes d'approvisionnement. Son potentiel avéré de rupture demande à être clarifié, mais cette technologie laisse entrevoir de fortes opportunités. OPTIC s’attache principalement à mesurer ses impacts éthiques et sociaux comme l'évaluation de risques systémiques monétaires et bancaires, les impacts sur la souveraineté des états, la capacité de soutenir la croissance économique de pays en voie de développement, la responsabilité sociale ou encore l'économie sociale.

Ces questions et d'autres sont abordées dans nos documents de recherche, publiés le 22 janvier 2018.

📘 Blockchain, au défi de la confiance 

Cette technologie, actuellement connue pour soutenir la monnaie virtuelle Bitcoin, permet de conserver de façon inaltérable la trace des engagements, documents et contrats. Elle permettrait, à terme, de se passer partiellement du système bancaire, des notaires, du cadastre, et offre de nombreuses opportunités en matière de développement durable et de soutien aux populations déplacées, mais présente également de forts risques systémiques.