Covid19 : App ou confinement ?

Bon gré mal gré, le coronavirus contraint les décideurs à.. décider ce qui l'emporte de la santé de tous ou de la liberté de chacun. Les débats sur les app de tracing et l’usage des data illustrent ainsi un  arbitrage fondamental pour une démocratie : qu'est-ce qui est acceptable ?  Jusqu'où nos vies doivent-elles cesser d'être privées pour mieux les préserver ? Et faut-il construire et renforcer notre  souveraineté numérique pour sécuriser au plus vite populations et économies ?  Le covid19 a surgi dans un monde bien plus digitalisé qu’il ne l’était lors des précédentes pandémies, et bien moins qu’il le sera lors des prochaines. C’est l’un de nos atouts. Mais comme tout remède il est aussi, potentiellement, poison. Nous devons mesurer ce danger et le réduire dans le cadre éthique global que nous souhaitons pour notre société. D'où la nécessité d'accélérer la mise en place de nouveaux modes de gouvernance des dispositifs algorithmiques et des données, tout particulièrement dans le domaine de la santé, tant au niveau national qu’international. C’est l’esprit de cette tribune cosignée avec Eric Salobir dans Le Figaro, et l’un des travaux que nous menons avec la Human Technology Foundation et ses partenaires.

 XVM4d94a60a 888f 11ea 9479 92cc29158b82

Lisez la tribune dans Le Figaro