INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ASSURANCES ET SOLIDARITÉ

L’intelligence artificielle est un outil incomparable pour personnaliser les offres, les produits et les prix en fonction du consommateur. Dans le cadre du délai de 100 jours fixé par la Commission européenne pour présenter une législation de l’IA, et dans le contexte du nouveau mandat du Groupe international d’experts en intelligence artificielle (G2IA), il est important de vérifier que cette personnalisation ne se transforme pas en individualisme et qu’elle ne risque pas de nuire au vivre ensemble. 

Le secteur de l’assurance constitue, en la matière, un excellent laboratoire : Les données sont au cœur de ce métier. L’IA lui offre donc de nombreuses et nouvelles opportunités, mais la segmentation de la clientèle risque de fragiliser la solidarité entre les assurés, élément clef de notre contrat social. 

Le rapport qui sera présenté le 22 janvier à l’équipe de la Commissaire Mariya Gabriel et le 23 janvier au secrétaire d’État au numérique Cédric O, est le fruit d’une démarche interdisciplinaire menée en Europe et au Canada, rassemblant des représentants de grandes compagnies d’assurances, des régulateurs, des développeurs de technologies et des universitaires. Coordonné par la Human Technology Foundation, organisme européen indépendant et sans but lucratif, il propose des principes structurants, de bonnes pratiques pour les acteurs du secteur et des éléments pouvant nourrir la réflexion autour du projet de loi. 

 

Téléchargez le rapport ici (PDF)

 

Synthèse du rapport Intelligence artificielle solidarité et assurances en Europe et au Canada

Téléchargez la synthèse ici (PDF)